Yopougon : Elle fait venir sa camarade de classe du village pour « l’insérer au trésor » alors que c’était pour Qnet

Yopougon : Elle fait venir sa camarade de classe du village pour « l’insérer au trésor » alors que c’était pour Qnet

Une autre histoire à couper le souffle vécue dans la plus grande commune de la capitale Abidjanaise; Yopougon.

Publicités

Le déroulé de l’affaire est digne d’un conte de fée. C’est l’histoire de deux camarades de classe qui étaient voisines en 2013 à Bongouanou à est de la Côte d’Ivoire.

S’étant perdues de vue depuis lors, Ashley Kouabenan née en 1996 va faire croire à son ancienne voisine de classe qu’elle travaille désormais au trésor public de Côte d’Ivoire.

Elle entre donc en contact avec son ancienne voisine de classe, mademoiselle Komoé et lui fait savoir qu’elle a un réseau fiable pour “l’insérer au trésor”.

Publicités

Par un procédé dont elle seule maîtrise le secret, mademoiselle Ashley Kouabenan arrive à échanger avec le père de son ancienne voisine, qui, convaincu que sa fille allait être insérée au “trésor public” fait parvenir une somme de 1.450.000 F CFA à Ashley.

Quelques semaines après ce dépôt d’argent sur le compte d’Ashley Kouabenan, sa voisine la rejoint à Abidjan dans la commune de Yopougon.

Lire aussi  Retour de Gbagbo : Yopougon était en fête. Regardez

C’est à ce moment précis que mademoiselle Komoé qui rêvait d’être “insérée au trésor” se rend compte que de toute cette affaire, il s’agissait d’une histoire de Qnet, marketing de réseau, d’ailleurs interdite en Côte d’Ivoire par une décision prise en conseil des ministres.

Devant les faits accomplis et également convaincue par l’une des responsables Qnet d’Ashley Kouabenan, une dame répondant au nom de Jeannine Kadjo, la jeune Komoé sera obligée de chercher une autre personne pour répondre aux exigences de ce marketing de réseau.

La jeune Komoé en accord avec sa camarade Ashley utilisent le même procédé pour convaincre son grand frère, nouveau bachelier qui lui pensait également à une “insertion au trésor public”.

Publicités

Ce dernier fait parvenir la somme de 899.000 FCFA aux filles ayant en l’esprit de décrocher un boulot au trésor public.

L’homme regagne Abidjan quelques semaines après dans l’objectif de suivre les démarches pour son “insertion” se rend compte que c’était une histoire de marketing de réseau.

Lire aussi  Yopougon : 52 mariages ont été célébrés, ce samedi 10 juillet (Photos)

Déboussolé, il se constitue partie civile avec sa sœur Komoé pour porter l’affaire devant la justice qui a statué sur cette affaire digne d’un conte de fée.

Devant cette affaire d’une jeune Komoé qui s’est faite escroquer et qui est arrivée aussi à escroquer son grand-frère avec la complicité de sa camarade Ashley Kouabenan, les juges ont débouté la jeune Komoé de sa plainte qualifiée de mal fondée.

Ashley Kouabenan qui s’est rendue coupable des faits d’escroqueries a été condamnée à 12 mois d’emprisonnement ferme et à 200. 000 F CFA de dommages-intérêts.

Enfin, quant à madame Jeannine Kadjo, elle a été relâchée parce que les éléments constitutifs de sa complicité pour escroquerie dans cette affaire n’ont pas été prouvés.
Koaci

Publicités

Laisser un commentaire

Résoudre : *
22 − 20 =