Promesses électorales non tenues : 02 villages du Togo décident de se rattacher au Bénin

Promesses électorales non tenues : 02 villages du Togo décident de se rattacher au Bénin

Deux villages togolais ont décidé de se rattacher au Bénin. Les habitants desdits villages l’ont fait savoir ce mardi 14 septembre 2021 dans une déclaration.

Publicités

Les habitants de deux villages situés dans la Préfecture de Anie au Togo veulent désormais faire partie de la République du Bénin. Il s’agit des villages Badin et Kamina qui sont frontaliers au Bénin. Lors d’un mouvement séparatiste, les habitants ont fustigé la négligence de l’État central surtout son échec d’accomplir les tâches régaliennes au profit des deux villages.

Selon les habitants, les résultats des différentes élections (présidentielles, législatives et municipales) placent le parti UNIR à la première place dans tous les cantons de la région des plateaux.

Par contre, ils remarquent que les promesses faites par le chef de l’Etat pendant les campagnes électorales dans le cadre de la présidentielle à Badin en 2015 et à Elavagnon en 2020 n’est pas été respectées, le canton de Badin et de Kamina n’ont pas de chefs et les populations sont sans dirigeants pendant que le décret de nomination du chef canton de Kamina a été confisqué depuis 2010.

Publicités

« Des démarches auprès des autorités béninoises »

Lire aussi  Le corps du braqueur surnommé "la police n’arrête pas le vent" retrouvé

« La zone n’a jamais siégé au CELI d’Elavagnon pour le compte du parti UNIR ; aucun natif de la zone n’a de chance d’être promu inspecteur, proviseur, ambassadeur, directeur de cabinet ou ministre, pourtant la zone regorge de beaucoup du talent ; UNIR a sacrifié notre siège au parlement lors des élections législatives de 2018 au profit d’un étranger (Gerry Taama du NET) qui n’a aucun lien anthropologique avec les populations de cette circonscription électorale ;

Les demandes d’aménagement des pistes rurales, de construction des ponts sont sans réponses accentuant l’enclavement total de la zone (pendant les périodes de crues des fleuves, rivières et ruisseaux, périodes au cours de laquelle ont dénombre un grand nombre de décès surtout des femmes voulant donner vie par faute de voie praticables pouvant conduire à un centre de santé) ; le refus de créer un lycée à Kamina ;

Des milliers de tonnes de produits agricoles sortent de la zone chaque année dont les ristournes ne servent jamais à entretenir les pistes rurales ni à encourager les vaillants agriculteurs en les dotant d’outils modernes pour l’agriculture (tracteur). La même déclaration précise qu’en saison des pluies les difficultés à traverser la localité », peut-on lire dans leur déclaration.

Lire aussi  Effondrement d’un escalier: pr0stituées et clients échappent à la mort au Bénin

C’est au regard de ces situations désagréables que la population des cantons de Badin et de Kamina ont décidé ce 14 septembre 2021 de proclamer « solennellement notre rattachement à la République du Bénin, pays voisin où nos populations se tournent le plus souvent non seulement pour vendre leur récolte, mais aussi acquérir les biens de premières nécessités ».

Publicités

Toutefois, ils ont promis entreprendre très incessamment des démarches auprès des autorités béninoises pour une prise en compte sérieuse de leurs préoccupations, afin que les populations s’épanouissent.

Publicités

Laisser un commentaire

Résoudre : *
10 − 7 =