L’artiste gabonaise Créole à Yann Bahou: “Ne nous emmerdons pas…”

L’artiste gabonaise Créole à Yann Bahou: “Ne nous emmerdons pas…”

La chanteuse gabonaise, Créole, s’est prononcée sur l’affaire Yann Bahou, qui alimente la toile depuis ce vendredi.

Publicités

Créole: ‘’Quand j’ai lu le post de l’animatrice, j’ai compris que c’est une affaire de famille’’

L’affaire Yann Bahou continue de susciter de nombreuses réactions sur la toile. En effet, l’animatrice a effectué un voyage au Gabon pour une visite familiale.

Mais Yann Bahou dit avoir été interpellée dès son arrivée, à la sortie de l’aéroport de Libreville, par la police gabonaise, alors qu’elle avait passé tous les contrôles sans aucun souci.

Publicités

Elle dit avoir ensuite été enfermée dans une cellule de 19 heures au lendemain à 9 heures, privée de nourriture durant tout ce temps, avant d’être remise dans un avion pour son retour à Abidjan.

Contrairement à sa compatriote, Shan’L qui ne n’est pas encore exprimée sur cette affaire, la chanteuse gabonaise Créole n’est pas restée silencieuse.

‘’Quand j’ai lu le post de l’animatrice, j’ai compris que c’est une affaire de famille. Elle est venue voir sa famille. Donc elle devrait savoir déjà comment ça se passe en famille. C’est une affaire de famille, ne nous emmerdons pas pour rien. N’alimentons pas des débats inutiles”, a-t-elle déclaré.

Pour la sulfureuse Créole, l’histoire de Yann Bahou ne doit pas remettre en cause l’hospitalité du peuple gabonais. “Sans minimiser son expérience négative, ici au Gabon on vit dans la paix et la fraternité avec toutes les communautés. Ça arrive souvent les expériences désagréables quand on voyage. Après, il faut pas souvent généraliser. Je suis désolée pour la sœur. Moi aussi j’ai vécu une expérience de ce genre une fois en Angleterre, mais ce n’est pas pour autant que je n’aime pas l’Angleterre, je vais toujours aller en Angleterre”, a-t-elle soutenu.

Puis d’interpeller les agents de l’aéroport de Libreville: ‘’C’est important pour un voyageur d’être bien reçu avec un visage ouvert, un sourire franc et des bonnes énergies. Je sais que la situation du pays (Gabon) est déjà assez stressante mais vous qui recevez les voyageurs, faites un effort…”, a-t-elle ajouté.

Publicités
Publicités

Laisser un commentaire

Résoudre : *
15 − 11 =