Foot : Dans le coma depuis 1982, Jean-Pierre Adams est décédé cette nuit

Foot : Dans le coma depuis 1982, Jean-Pierre Adams est décédé cette nuit

L’ancien international français Jean-Pierre Adams, dans le coma depuis 1982 à la suite d’une erreur médicale est décédé ce lundi, à l’âge de 73 ans.

Publicités

L’ancien défenseur français Jean-Pierre Adams, passé par l’Équipe de France (22 sélections entre 1972 et 1976), est décédé ce lundi au CHU de Nîmes, à l’âge de 73 ans. Il était plongé dans le coma depuis le 17 mars 1982, après une erreur d’anesthésie lors d’une opération au genou.

L’ancien défenseur français Jean-Pierre Adams, passé par l’Équipe de France (22 sélections entre 1972 et 1976), est décédé ce lundi au CHU de Nîmes, à l’âge de 73 ans. Il était plongé dans le coma depuis le 17 mars 1982, après une erreur d’anesthésie lors d’une opération au genou.

Des débuts à Fontainebleau
Né à Dakar, en 1948, Jean-Pierre Adams rejoint la France à huit ans, et grandit à Montargis. Il débute en Ligue 1 au RC Fontainebleau, au sein du championnat de France amateurs, ex-troisième division. Repéré ensuite par Nîmes, il prend part aux belles années du Nîmes Olympique avec qui il termine vice-champion de France en 1972. Il participe à la Coupe UEFA avec le club gardois, et est appelé à porter le maillot tricolore sous les ordres du sélectionneur Georges Boulogne pour un match face à l’Afrique en 1972.

Publicités

Adams rejoint ensuite les rangs de l’OGC Nice, en 1973, et jouera 126 rencontres sous le maillot des Aiglons. Il y marque 15 buts, et termine une nouvelle fois vice-champion de France, en 1976, derrière l’AS Saint-Étienne. En parallèle, il forme la « garde noire » en Équipe de France, aux côtés de Marius Trésor. « C’était une force de la nature, très fort physiquement. Il avait beaucoup de détermination et de la volonté », se souvenait Henri Michel, pour CNN en 2016. Après un passage au PSG (1977-1979), pour lequel il dispute 41 rencontres, il termine sa carrière à Mulhouse, puis à Chalon-sur-Saône.

Une erreur d’anesthésie le plonge dans le coma
Le 17 mars 1982, alors qu’il doit subir une opération du genou pour une rupture d’un tendon, une erreur de dosage dans l’anesthésie plonge l’ex-international français dans un profond coma. Soutenu par la Fédération et le Variétés club de France, dont il avait porté le maillot, il verra plusieurs terrains porter son nom, en hommage. En 1997, un stade « Jean-Pierre Adams » est inauguré à Catillon-sur-Sambre (Nord), en présence de l’ancien numéro 10 des Bleus Michel Platini.

Publicités

Laisser un commentaire

Résoudre : *
15 × 25 =