Côte d’Ivoire : Pose de la 1ère pierre du Centre culturel Yodé et Siro
Yodé et Siro

Côte d’Ivoire : Pose de la 1ère pierre du Centre culturel Yodé et Siro

A l’initiative de la ”Fondation GOLE Tous Services’’, les artistes Yodé et Siro étaient invités le samedi 20 février 2021 dernier, dans la région de la Marahoué. A Bouaflé, précisément dans le village de Blanfla, ils ont été honorés avec une belle action posée en leur honneur.

Par l’entremise de la ”Fondation GOLE Tout Services’’ qui est très active dans le domaine social et du développement de la région de la ”Marahoué”, le duo choc du Zouglou Yodé et Siro, était dans le village de ”Blanfl”a. Ils y étaient comme invités spéciaux, dans le cadre d’une journée d’hommage, de convivialité et de partage dans la Tribu GOLA.

Car en effet, cela faisait un bon moment que les habitants de cette partie de la Côte d’Ivoire, issus de la Sous-Préfecture de Bouaflé (regroupant dix (10) villages, des fonctionnaires et vingt-deux (22) gros campements) ne s’étaient pas retrouvées autour d’une activité récréative. Surtout avec la crise socio-politique qu’a connue notre pays, cette localité a aussi connu une fracture sociale qui nécessitait réparation.

Lire aussi  Jean-Louis Billon a fait le show lors du concert de Yodé et Siro (Photos et Vidéo)

Pour ce faire, la ”Fondation GOLE Tous Services”, soucieuse du bien-être social de la population et du développement harmonieux de la région, a initié cette journée autour du thème : « La reconnaissance et le partage, quel apport dans le développement communautaire ? » avec comme point culminant, la pose de la première pierre du ”Centre culturel Yodé et Siro’’ à Blanfla; village dans la Sous-préfecture de Bouaflé qui a été choisi pour abriter l’évènement.

C’est avec reconnaissance et beaucoup d’humilité que Yodé et Siro (qui ne sont pas allés bras ballant), ont répondu à cette invitation à l’intérieur du pays. Le duo “YeS” très heureux de cette marque d’attention de ce peuple de Côte d’Ivoire à leur endroit, leur a traduit toute sa reconnaissance.

C’est dans une liesse populaire en “Gbonhi’’, que s’est soldée cette rencontre des fils et filles de cette région de Bouaflé.

La fondation qui est à l’initiative de cet honneur fait à ce duo de gloire de la musique Zouglou, intervient dans l’assistance aux veuves et orphelins-assistance médicale et scolaire et à l’appui au développement rural-lutte contre la pauvreté par la création d’emplois jeunes. Elle a déjà offert une école primaire entièrement fonctionnelle au village de Samarifla en collaboration avec la Fondation Didier Drogba dans le cadre de ses activités, l’année dernière.

Laisser un commentaire

Résoudre : *
18 − 12 =