Congo-Brazzaville : les cérémonies de mariage suspendues, les raisons

Congo-Brazzaville : les cérémonies de mariage suspendues, les raisons

La Coordination nationale de gestion de la pandémie de la COVID-19 a décidé à Brazzaville de suspendre toutes les cérémonies de mariage.

Publicités

Cette mesure concerne toutes les cérémonies de mariage civil, religieux, de mariage coutumier et de dot.
Les autres manifestations publiques, y compris les offices religieux, devront strictement respecter les mesures barrières. Les cérémonies de deuil, les veillées et les enterrements seront strictement encadrées par la force publique pour respecter les mesures barrières.
Ce renforcement de mesures de ripostes fait suite à la flambée préoccupante de la pandémie. Les cas de COVID-19 sont de plus en plus fréquents, avec une évolution rapide vers des formes graves de la maladie et un nombre élevé de décès.
Du 14 mars 2020 au 10 octobre 2021, le Congo-Brazzaville a enregistré 15.445 cas confirmés de COVID-19, dont 222 décès en milieu hospitalier.
A partir du 18 octobre 2021, le test RT-PCR pour tous les passagers en provenance de l’étranger, moyennant un coût à leur frais de 40.000 F CFA, est rendu obligatoire, notamment dans les aéroports et ports du pays.
A partir du 30 novembre 2021, la présentation obligatoire d’un certificat ou d’une attestation de vaccination respectivement pour tous les déplacements entre les grandes villes du pays, pour les agents et les usagers de l’administration publique ou encore pour tout accès des agents et usagers aux préfectures, banques, régies financières.
Au 11 octobre 2021, 234.373 personnes ont été complètement vaccinées, soit un taux de couverture vaccinale de 4,1 %, tandis que 279.089 ont reçu au moins une dose de vaccin.
L’état d’urgence sanitaire en vigueur dans le pays a été prorogé pour la 28ème fois, pour une nouvelle période de 20 jours à compter du 13 octobre 2021.

Publicités
Lire aussi  Deux femmes accusées de vol, battues et humiliés

Laisser un commentaire

Résoudre : *
24 − 21 =