Burkina Faso : Quatre manifestants blessés par balles

Burkina Faso : Quatre manifestants blessés par balles

Au Burkina Faso, ce samedi 20 novembre, alors qu’une manifestation contre un convoi de l’armée française se rendant au Niger, quatre personnes ont été blessées par balles à Kaya.

Publicités

Ce samedi dernier, la tension était montée d’un cran à Kaya, au Burkina Faso. En effet, selon les médias locaux, des manifestants auraient tenté de se rapprocher du site où étaient stationnés les véhicules du convoi de l’armée française se rendant au Niger. Ce qui aurait poussé les soldats français à tirer des coups de sommation.

Aussi, des gendarmes Burkinabé auraient utilisé du gaz lacrymogène pour disperser la foule. Et les services des urgences de l’hôpital de la localité auraient reçu quatre personnes blessées par balles, à en croire une source médicale de la localité. Toutefois, pour sa part, l’armée française dément avoir été à l’origine d’éventuelles blessures par balles.

« La France doit partir, avec ses armes – c’est tout. C’est ce que nous voulons. Nous n’avons pas besoin de l’armée française. Nous sommes capables d’attaquer les djihadistes, nous n’avons pas besoin de l’armée française. », avait déclaré Mahamadou Lamin, un manifestant.

Publicités

Face à la contestation, le convoi indésirable avait quitté Kaya, direction Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso. Pour les manifestants, ces véhicules transportaient du matériel destiné aux djihadistes, information balayée par l’armée française.

Publicités
Lire aussi  Burkina Faso : Une enseignante vivement félicitée par ses élèves pour son taux de succès de 100% au CEP 2021

Laisser un commentaire

Résoudre : *
18 ⁄ 6 =