Benzema malchanceux pour son retour en Equipe de France

Benzema malchanceux pour son retour en Equipe de France

Face à une sélection galloise rapidement réduite à dix, l’équipe de France s’est tranquillement imposée 3-0 dans son premier match de préparation en vue de l’Euro. Kylian Mbappé et Antoine Griezmann ont quelque peu volé la vedette à Karim Benzema, qui a raté un penalty, mais s’est tout de même montré très dangereux devant le but.

Publicités

À 13 jours de son entrée en lice à l’Euro (le 15 juin contre l’Allemagne à Munich), l’équipe de France engrange de la confiance. Pour ce premier match de préparation, mercredi sur la pelouse de l’Allianz Riviera de Nice, les Bleus se sont facilement imposés 3-0 face au Pays de Galles, nation également qualifiée pour le championnat d’Europe.

Pour sa 43e sélection, Kylian Mbappé a été l’homme du match. Il a d’abord su être opportuniste, après un tir dévié et mal repoussé d’Adrien Rabiot, pour ouvrir le score et inscrire le 17e but international de sa carrière (35e minute). Le jeune attaquant du Paris Saint-Germain (22 ans) s’est ensuite mué en passeur décisif pour Antoine Griezmann, qui a fait le break juste après la mi-temps d’une superbe frappe enroulée (48e).

Lire aussi  France: Didier Deschamps donne les nouvelles de Benzema

Un penalty et une cascade d’occasions pour Benzema

Publicités

Attraction de la soirée pour son grand retour après plus de cinq ans d’absence, Karim Benzema a été le seul homme du trio offensif titulaire à ne pas marquer. Il a pourtant failli trouver la faille, avec une volée repousée par le poteau. Une malchance qui a toutefois profité à l’entrant Ousmane Dembélé, auteur du troisième but de cette rencontre (79e).

La soirée, malgré tout positive, a été frustrante pour Karim Benzema, qui a échoué à transformer un penalty, sa tentative ayant été arrêtée par le gardien Danny Ward (27e). La faute avait été accordée pour une main de Neco Williams devant sa ligne de but. Pour ce geste, l’arbitre a appliqué le règlement à la lettre et le milieu de terrain gallois a écopé d’un carton rouge direct préjudiciable pour l’intérêt sportif de ce match amical.

L’équipe de France a malgré tout pu travailler sa capacité à se défaire d’un bloc défensif “très dense” et “très bas”, comme l’a souligné Didier Deschamps à la pause sur TF1. À défaut de faire trembler les filets, Karim Benzema s’est montré. Il s’est davantage mis en évidence dans sa capacité à être une menace dans les airs pour l’adversaire (4e, 83e), que par des combinaisons avec Kylian Mbappé et Antoine Griezmann dans le 4-4-2 losange concocté par Didier Deschamps.

Lire aussi  France: Voici pourquoi Karim Benzema joue avec un bandage à la main droite

Une formule à quatre attaquants testée

Si les Bleus ont été tout en maîtrise en supériorité numérique, Daniel James (5e) a tout de même bien failli les surprendre en tout début de match. Hugo Lloris, dont c’était la 100e apparition avec le brassard de capitaine, a ensuite pu patienter jusqu’à la 65e minute pour s’illustrer avec une splendide parade. Mais globalement, la défense française a passé une soirée tranquille.

Publicités

De quoi rendre plus simple la première cape de Jules Koundé, le jeune défenseur central du Séville FC, formé aux Girondins de Bordeaux, qui est entré en jeu à la mi-temps au poste de latéral droit. Il a d’ailleurs failli obtenir une passe décisive sur la volée malchanceuse de Karim Benzema.

Avec six changements disponibles, le sélectionneur a d’ailleurs pu procéder à une petite revue d’effectif, et même de passer à quatre attaquants (Coman et Dembélé sur les ailes, Benzema en pointe, Griezmann en meneur de jeu). Peut-être que cette formule très offensive sera de nouveau testée le 8 juin face à la Bulgarie, au Stade de France pour le deuxième et dernier match de préparation avant l’Euro.

Publicités

Laisser un commentaire

Résoudre : *
25 + 24 =